Catégorie

Analyses & Conseils

Analyses macroéconomiques et financières – Finance de Marché et Corporate Finance – Conseils de gestion de portefeuille et de patrimoine

Haussiers mais attentifs, perspectives 2013

Analyses & Conseils Par 2013-01-25 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

 Alors que le CAC 40 se rapproche de notre objectif des 3,800 réitéré plusieurs fois via nos réseaux (clôture ce jour = +0.69% et 3,778.16 points), la situation sur les marchés mondiaux semble pourtant devenir moins nette pour les haussiers malgré une bonne tendance dans toutes les zones. Certes notre opinion est toujours à la hausse sur la plupart des grands indices mais les nouvelles de ce début d’année ne sont pas toutes roses, loin s’en faut. Malgré des résultats d’entreprises plutôt de bonne facture pour la majorité d’entre eux, ainsi que des chiffres US globalement bons (on se souvient de la chute surprise des inscriptions au chômage hier) malgré quelques perturbateurs (indices de la Fed de Philadelphie et de Richmond notamment, ventes de logements neufs décevants en décembre ce qui a ralentit la tendance aujourd’hui), du côté de l’Europe nous sommes rattrapés par des nouvelles plutôt négatives que positives.

Partager

Back to euro shares!

Analyses & Conseils Par 2012-12-18 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , 2 Commentaires

 L’année 2013 serait propice aux actions EUROPEENNES selon la société de gestion Diamant Bleu Gestion, une analyse à laquelle nous adhérons étant donné la sous-valorisation des actions euro qui représentent aujourd’hui l’une des classes d’actifs les moins chères du monde. En effet, depuis 2010-2011, la croissance des indices euro avait été largement ralentie par l’imputation de primes de risque étant donnée la situation difficile des économies européennes mais surtout la tourmente financière avec la crise des dettes souveraines. L’apogée du délaissement des actions européennes avait été atteinte lors du second semestre 2011 avec le triste double bottom précipité par la crise de la dette.

Partager

Les modèles mathématiques financiers, inadaptés à la réalité des marchés ?

Analyses & Conseils Par 2012-10-29 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

On nous rebat sans cesse les oreilles avec le fait que la crise des subprimes n’avait pas été prévue. En effet, mi 2007, soit quelques mois seulement avant le début de la crise, des experts du FMI estimaient que « la croissance mondiale devrait rester vigoureuse en 2007 et 2008 ». Inutile de préciser que cela n’a pas été le cas. Dès lors, on peut se poser légitimement la question suivante : peut-on avoir confiance dans des modèles mathématiques qui n’avaient ni prévu l’explosion de la bulle internet, ni la crise asiatique et russe de 1997, ni le retournement des marchés de 1987 ?

Partager

Possibles effets pervers du blocage des loyers

Analyses & Conseils Par 2012-07-11 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , 1 Commentaire

 La ministre du logement a annoncé il y a maintenant une dizaine de jours son intention de mettre en place l’encadrement des loyers à la relocation comme au renouvellement du bail. La ministre écologiste précise qu’«il s’agit d’une disposition d’urgence pour répondre à la crise du logement qui pèse sur les ménages». Cette disposition serait donc prise dès la rentrée, voire au mois d’août. Cette mesure, certes louable et qui bénéficie du soutien d’une majorité de Français (on comprend pourquoi étant donné les niveaux de prix dans certaines zones urbaines, notamment île de France et côte d’azur, mais aussi maintenant région lyonnaise et frontière Suisse), pourrait pourtant avoir des effets extrêmement pervers à moyen terme. Comme le précise une étude fort à propos d’Omnium Finance, les blocages des loyers sont un non-sens et le remède pourrait devenir pire que le mal.

Partager

Position avec levier

Analyses & Conseils, Cours & Ressources Par 2012-01-17 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Dans une position en bourse, il est possible de bénéficier d’un effet de levier (leveraged position). Il suffit pour cela, soit d’utiliser le SRD (pour un achat de valeur ou une vente à découvert), soit d’emprunter une partie des fonds pour investir en actifs risqués.

Il faut savoir qu’une position à effet de levier n’est pas sans risque. Cette position, de par les coûts qu’elle peut générer, va décupler le rendement possible mais aussi la perte possible, entraînant de fait un risque plus grand. C’est logique : le couple risk-return reste positivement corrélé, donc plus de return = plus de risque (sauf erreurs de pricing et opportunités de marché).

Concrètement, comment cela se passe-t-il ?

Partager

Les cycles

Analyses & Conseils Par 2012-01-14 Mots clés:, , , , , , , , Pas de commentaires

Au fil du temps, on s’est aperçu que l’économie (qui peut d’ailleurs être grossièrement mise en relief par l’évolution des indices boursiers) suivait des phases d’expansion et des phases de récession. Certains économistes ont alors commencé à introduire l’idée de « cycle », c’est-à-dire d’une répétition de ces phases suivant une certaine cadence. Les économies contemporaines se caractérisent par deux phénomènes, qui sont une tendance de croissance à long terme, entrecoupée de crises qui sont en quelques sortes des fluctuations au sein de la tendance (cela fait un peu penser à l’évolution d’un cours en tendance haussière, avec toutes ses fluctuations). En cela, on peut parler de cycles économiques : phases d’expansion précédant des phases de récession, suivies à nouveau d’expansion. Le monde a récemment, par exemple, traversé une phase de récession en 2008-2009, et nous ne nous sommes d’ailleurs toujours pas vraiment remis de cette crise, malgré le fait que la plupart des économies aient renoué assez rapidement avec la croissance.

Cet article a pour but d’amener une réflexion sur les cycles et de présenter les différents cycles ayant été identifiés par des économistes, qu’ils soient vérifiés ou non.

Partager

Analyse sectorielle

Analyses & Conseils, Cours & Ressources Par 2011-10-06 Mots clés:, , , , , , , Pas de commentaires

Pour analyser une société, il est nécessaire de comprendre son industrie, c’est-à-dire le métier et le secteur particulier dans lequel celle-ci intervient. C’est ce qu’on appelle une analyse sectorielle. Dans la plupart des analyses, le secteur a toute son importante. En effet, pour comprendre une société, faire des projections et pouvoir formuler des hypothèses concernant la valeur de ses titres ou sa capacité à faire face à ses échéances, il convient de faire reposer l’analyse financière sur une analyse sectorielle. Il n’y a que si le secteur d’activité de la société est bien appréhendé, avec ses forces, ses faiblesses, ses caractéristiques intrinsèques, que l’on pourra mener une analyse pertinente.

L’analyse sectorielle est utile pour :

Partager