Catégorie

Cours & Ressources

Cours et ressources en ligne – Contenus et thèmes en finance de marché et d’entreprise – Gestion de portefeuille

Position avec levier

Analyses & Conseils, Cours & Ressources Par 2012-01-17 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Dans une position en bourse, il est possible de bénéficier d’un effet de levier (leveraged position). Il suffit pour cela, soit d’utiliser le SRD (pour un achat de valeur ou une vente à découvert), soit d’emprunter une partie des fonds pour investir en actifs risqués.

Il faut savoir qu’une position à effet de levier n’est pas sans risque. Cette position, de par les coûts qu’elle peut générer, va décupler le rendement possible mais aussi la perte possible, entraînant de fait un risque plus grand. C’est logique : le couple risk-return reste positivement corrélé, donc plus de return = plus de risque (sauf erreurs de pricing et opportunités de marché).

Concrètement, comment cela se passe-t-il ?

Partager

La gestion de la trésorerie

Cours & Ressources Par 2012-01-11 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

On l’a vu, l’activité d’exploitation d’une société entraîne de fait des besoins de financement. La gestion de la trésorerie fait références aux techniques qui permettent d’établir des prévisions en terme de trésorerie et, en conséquence, de faire appel à des sources de financement court terme (dans le cadre de besoins de trésorerie), ou à des placements court terme (dans le cadre d’excédents de trésorerie). La gestion de trésorerie est cruciale pour toute société.

Pourquoi la gestion de la trésorerie ?

La gestion de la trésorerie permet d’éviter le risque de cessation des paiements (risque de liquidité) qui équivaut à la « crise cardiaque » de l’entreprise (elle ne peut plus honorer ses échéances à court terme). La gestion de la trésorerie a donc pour but d’assurer la solvabilité à court terme de la société et de veiller à ce que les niveaux de trésorerie restent satisfaisants dans le temps.

De plus, une bonne gestion de la trésorerie permet en outre d’optimiser le résultat financier grâce au placement des excédents et/ou en faisant appel à des sources de financement sur des durées précises. Ceci permet donc de payer moins d’intérêts tout en dégageant du résultat financier dès que possible.

Pour  cela, les entreprises vont réaliser des prévisions de trésorerie qui peuvent se faire au jour le jour, à quelques mois, ou à un an avec découpage mensuel.

Partager

Les volumes

Cours & Ressources Par 2011-12-29 Mots clés:, , , , , , , , , Pas de commentaires

Les volumes sont un indicateur technique de base. Même s’il ne s’agit en aucun cas d’un indicateur qui permet de prendre des décisions grâce à sa seule observation, c’est un élément important en analyse technique. De par sa simplicité extrême de compréhension, sa clarté et sa transparence, il est important d’en tenir compte lors d’une analyse sur une valeur, mais toujours en complément d’autres indicateurs techniques.

Que représentent les volumes ? Tout simplement les montants échangés lors d’une journée de bourse. Plus les volumes sont élevés, plus les échanges ont été intenses et vice-versa.

Il est quasi-impossible d’utiliser les volumes seuls. En effet, une augmentation des volumes ne signifie tout simplement que plus d’investisseurs se sont manifestés ou qu’ils ont changé leurs anticipations d’où leur intervention sur le marché, mais les volumes n’indiquent pas clairement si ces investisseurs sont à la hausse ou à la baisse. De même, de forts volumes ne riment pas forcément avec une forte volatilité.

C’est donc un indicateur « tricky », comme diraient les anglo-saxons, car on peut très difficilement anticiper des tendances de par son utilisation.

Partager

Valorisation des stocks

Cours & Ressources Par 2011-12-27 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , 2 Commentaires

Pour évaluer le coût d’un stock, pouvoir le répartir dans les charges et définir la part de ce coût qui sera ventilée entre le coût des ventes (achats) et la valeur des stocks dans le bilan, il faut définir la manière dont le stock est évalué et les coûts qui lui incombent.

On dénombre 3 voire 4 grandes méthodes. Chaque méthode a ses spécificités : certaines méthodes vont créer des charges plus élevées, d’autres une valeur estimée de stock plus grande. C’est pour cela qu’il est très important de connaître et de comprendre la méthode utilisée pour la valorisation des stocks d’une société dans le cadre d’une analyse. Il est aussi à noter qu’une entreprise est censée utiliser la même méthode de valorisation de ses stocks à chaque exercice de manière à avoir une présentation homogène. Dans le cas contraire, il serait facile, en changeant de méthode, de manipuler la présentation des comptes en faisant ressortir des charges plus ou moins élevée d’une année sur l’autre.

Les méthodes communément admises sont les suivantes :

Partager

Les bandes de Bollinger

Cours & Ressources Par 2011-12-10 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Les bandes de Bollinger sont un autre indicateur technique bien connu des chartists et de tous ceux qui utilisent l’analyse graphique. Les bandes de Bollinger permettent d’anticiper l’évolution du prix d’un actif donné en calculant un cours moyen couplé d’une « zone de sécurité » qui est en fait l’application d’un écart-type à 20 jours sur les moyennes mobiles, constituant ainsi un intervalle. Cet indicateur a été développé par John Bollinger, d’où son nom.

Calcul

Le calcul des bandes de Bollinger est plutôt simple à maîtriser. Il se fait en trois étapes :

Partager

Les moyennes mobiles

Cours & Ressources Par 2011-12-07 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Une moyenne mobile est une technique permettant de lisser une série de données et donc de dégager plus facilement une tendance. De par sa simplicité, la moyenne mobile, ou plutôt les moyennes mobiles puisqu’elles présentent plus d’avantage lorsqu’il y en a plusieurs, sont probablement l’indicateur graphique le plus utilisé car très compréhensible et généralement assez fiable. En effet, le plupart des analystes, même réticents à l’analyse technique, tiennent compte des moyennes mobiles et de leur évolution face à un cours donné.

Même si les moyennes mobiles permettent de dégager clairement une tendance, elles ne se suffisent pas à elles-mêmes pour établir des prévisions et anticiper les changements car de par leur calcul, elles constituent un indicateur « à retardement ».

Une moyenne mobile se calcule de manière assez sommaire. 

Partager

Les bougies japonaises, identifier les figures

Cours & Ressources Par 2011-12-04 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Les bougies japonaises, comme leur nom l’indique, sont d’origine Nippone. Ce sont même l’un des indicateurs techniques les plus anciens, puisqu’elles ont été introduites pour la première fois au XVIIe siècle par les opérateurs du Dojima Rice Exchange afin de tenter de prédire l’évolution des contrats à terme sur le riz. Inconnues sur les marchés occidentaux, les bougies japonaises se sont énormément banalisées depuis les années 1990, aux dépends des bar charts. En cela, l’Asie avait un réel temps d’avance.

Les bougies (appelées aussi candlesticks ou chandeliers) sont assez proche des bar charts dans leur logique puisqu’elles intègrent 5 éléments principaux : le cours d’ouverture, le cours de clôture, le plus haut et le plus bas de la séance ainsi que l’orientation de la séance (hausse ou baisse). Cette orientation est symbolisée par une couleur :

Partager