Le bilan présente la position financière, la structure financière, d’une société à un moment donné. Cette position indique les montants des actifs, des dettes et des capitaux présents dans l’entreprise à ce moment précis.

 Les actifs

Un actif est une « ressource contrôlée par l’entreprise, qui est le résultat d’évènements passés et à partir de laquelle des futurs profits seront générés pour la société » (source : CFA Institute, 2011).

Les actifs (généralement présentés à gauche dans le bilan) sont généralement accumulés par l’achat (activités d’investissement ou créés à travers l’activité opérationnelle (activités liées aux opérations courantes), ou encore grâce aux activités de financement (par exemple, l’émission d’une dette). C’est à travers l’analyse des dettes et du capital d’une structure donnée que l’analyste va pouvoir comprendre comment les différents actifs de l’entreprise ont été générés au cours du temps.

Deux spécificités caractérisent un actif, qui font le lien entre le bilan et le compte de résultat :

–          Des bénéfices futurs sont attendus à partir de l’actif,

–          L’actif a un coût et une valeur, qui peuvent être mesurés selon différentes techniques.

Il faut distinguer deux niveaux dans les actifs : d’une part les actifs immobilisés, destinés à être conservés plus d’un an dans l’entreprise et d’autre part les actifs circulants, qui seront transformés, cédés ou détruits durant l’exercice comptable.

–          Les actifs immobilisés peuvent être : des immobilisations corporelles (un bien immobilier, une usine, une propriété, de l’équipement), un goodwill (écart d’acquisition ou survaleur), des actifs incorporels (immatériels, ex : un brevet), des immobilisations financières (ex : titres de participation dans une autre entreprise, dettes et créances long terme)…

–          Les actifs circulants sont généralement décomposés en stocks, créances (créances vis-à-vis des clients, autres créances), et disponibilités (trésorerie-cash, valeurs mobilières liquides).

Les capitaux propres

Les capitaux propres (equity) sont la valeur qui est détenue par les actionnaires ou propriétaires de la société. C’est la valeur résiduelle de la société une fois que toutes les dettes ont été payées. L’équilibre à connaître est le suivant : Actifs – Dettes = Capitaux propres

Les capitaux propres peuvent varier en fonction des ajouts de la part de contributeurs de capital, des résultats dégagés au cours des différents exercices, des pertes et des distributions de dividendes… Il est extrêmement important que les capitaux propres soient positifs. C’est ce qui détermine l’indépendance financière de la société et les capitaux propres représentent également un matelas de sécurité non négligeable face aux possibles pertes. Enfin, c’est en fonction de la valeur des capitaux propres par rapport au total du bilan que les créanciers vont accorder plus ou moins d’endettement à la société. Les capitaux propres représentent donc l’élément déterminant de la capacité d’emprunt de la société.

Dans la catégorie des capitaux propres, on trouve généralement : le capital social de départ, les intérêts minoritaires (issus des participations), le report à nouveau (retained earnings, c’est-à-dire la somme des pertes et/ou bénéfices antérieurs de la société), le résultat de l’exercice, les réserves.

 Les dettes

Les dettes, avec les capitaux propres, expriment la manière dont les actifs sont financés. Une dette est une obligation future pour la société. Cela peut être un emprunt bancaire, une dette fiscale ou sociale, un crédit fait à un fournisseur, une dette financière, une provision…

Comme pour les actifs, les dettes sont segmentées en deux niveaux : les dettes à long terme (plus d’un an, ex : les emprunts bancaires, des provisions…) et les dettes courantes (ex : la partie d’un emprunt long terme qui doit être payée dans l’année, des dettes fournisseurs, des dettes fiscales et sociales, etc…).

 Dans d’autres articles seront évoqués les techniques de mesure de la valeur des actifs, le goodwill ainsi que les techniques d’analyse d’un bilan comptable avec tous les ratios utiles.

Partager