L'oeil de taupe !

L’oeil de taupe !

En finance, et particulièrement en finance de marché, tout le monde a un avis. Sur tout. Une salle des marchés, c’est un peu le Café du Commerce sauf que les interlocuteurs ont un avis un peu plus éclairé sur leur sujet (qu’ils maitrisent globalement bien) et qu’ils ne sont pas constamment ivres. La différence principale avec un Bar PMU où tout le monde dira tout et n’importe quoi, c’est que même en connaissant son sujet, les actifs financiers sont soumis à des facteurs tellements variés et difficiles à anticiper (croissance économique, sentiment des investisseurs, performance de telle ou telle société, rupture technologique, crise de liquidité, conflit armé, malversation, problèmes de transparence, effet des taux de change, etc. etc…) qu’il est très ardu de réaliser des prévisions fiables à longue échéance. Ce n’est donc pas un problème de compétence des acteurs, mais un problème de complexité extrème des actifs et des produits.

Par essence, la finance est complexe, de nombreux facteurs s’imbriquent et les phénomènes de globalisation et d’exotismation des produits ont encore accentué cet état de fait. Une expérience menée dans les années 90 pour comparer la performance d’analystes financiers et de singes en termes de choix d’investissements et de performance dans la gestion de portefeuille a été très concluante : les singes n’ont pas été moins bons que les banquiers ! Plus récemment, on se rend compte que la gestion indicielle (des investissements directement sur des indices via des trackers) permet de dégager de meilleurs couples rendement/risque qu’avec un portefeuille très diversifié, avec un coût moindre. Est-il possible de réaliser encore des prévisions ?

Singe Analyste ? A monkey could do my job...but I was here first!

Singe Analyste ? A monkey could do my job…but I was here first!

Nous pensons que oui, mais pas n’importe lesquelles. Chez Morning-Meeting, notre conviction est que les effets macroéconomiques, les politiques monétaires et le sentiment des investisseurs sont des leviers beaucoup plus puissants que les performances et les profits des sociétés. Nous pensons que des prévisions à court terme peuvent être faites en fonction des éléments macroéconomiques (global macro) et du sens du sentiment de marché que ressent la masse des investisseurs. Nous sommes aussi convaincus de l’utilité d’une gestion d’arbitrage après chaque exagération du marché, à la hausse ou à la baisse, sur tous les types d’actifs.

Aussi, nous avons fait part fin Janvier et début Février de notre sentiment positif sur un tiercé gagnant de 3 investissements autres que les actifs traditionnels (actions & obligations) pour le début de l’année 2016 :

– La paire EUR/USD

– L’Or

– Le Pétrole (et par extension, plus généralement, d’autres matières premières)

Le temps est venu de réaliser un point sur la performance de ces recommandations. 

 1. L’Euro-Dollar

C’est le 04 Février que notre article analytique sur la paire Euro – Dollar a été publié. Celui-ci revenait sur la situation depuis fin 2014, l’effet des éléments macroéconomiques et monétaires sur les taux de change, ainsi que la manière dont on peut essayer d’anticiper les mouvements sur le Forex, pour finir par la manière dont il est possible d’envisager 2016.

Des mouvements erratiques entre 1.086 et 1.135 pour un tout petit gain !

Des mouvements erratiques entre 1.086 et 1.135 pour un tout petit gain !

La volatilité a été de mise durant les 5 dernières semaines, au gré des annonces des Banques Centrales Américaines et Européennes et des performances de l’économie Européenne en termes de croissance par rapport à ses partenaires. Le gain est positif mais très faible, il a culminé à +1.4% seulement. Nous restons positifs sur l’évolution EUR/USD (donc positifs dans le sens de l’appréciation de l’Euro) tout en restant vigilant, avec un objectif de revenir sur le seuil de 1.20 d’ici début 2017. Difficile exercice que la prévision des taux de change, même si nous avons beaucoup de questions à ce sujet.

 2. L’Or

Le 09 Février dernier, nous nous interrogions dans un article à propos de l’opportunité d’investir dans l’or et nous étions positifs au vu de la situation de volatilité sur les marchés (à la fois action et obligataires, surtout sur le High Yield) et du statut souvent vérifié de valeur refuge du métal jaune. Le mois de Janvier avait été très positif (appréciation de 13% de la valeur de l’once d’or en US Dollars) et notre sentiment était qu’il pouvait être très opportun d’initier une position sur l’or pour couvrir son portefeuille d’action dès début Février.

Performance investissement long sur l'Or en Février-Mars 2016

Performance investissement long sur l’Or en Février-Mars 2016

Une appréciation de 5% en 5 semaines, étant donné le contexte de marché, est toujours bonne à prendre. D’autant plus si l’on a utilisé un produit type call avec un effet de levier modéré (de 2 à 6).

 3. Le Brent

C’est le 03 Février dernier que notre équipe a décidé de réaliser une revue sur le pétrole. Nous reçevons des questions et il y a de nombreuses interrogations quant aux mouvements, parfois violents et très erratiques, qu’a subi l’or noir depuis 12 à 18 mois. Il était temps d’apporter quelques éclaircissements ainsi que notre vision, il faut le dire plutôt osée mais c’est un peu la marque de fabrique de Morning-Meeting, sur les prix et leur évolution à court/moyen terme. Voici ce qu’il en ressort, sur les 6 dernières semaines :

Des profits très intéressants sur notre analyse des prix du Pétrole !

Des profits très intéressants sur notre analyse des prix du Pétrole !

La performance en Dollars et en Euros est très satisfaisante sur une durée aussi courte, avec une appréciation de 23.5 à 25.6% sans aucun levier. Pour une exposition au pétrole, surtout durant une période haussière assez claire qui part d’un niveau de prix exceptionnellement bas, nous choisissons de nous positionner sur des produits sans barrière désactivante ni échéance, à horizon moyen/long terme et avec un effet de levier de 4 à 6. Sur ce trade et notre conseil de Février, cela signifie un profit de 100 à 150%, ce qui est excellent. Nous renouvelons notre prévision d’une appréciation du prix du baril de pétrole jusqu’aux alentours de 60 USD sur un horizon temporel de 12 mois. Il est important de rester connecté au marché et d’être prêt à réagir en sécurisant une partie des profits en cas de retournement de tendance qui résulterait d’un nouvel élément imprévu jusqu’ici.

Vous aimez les analyses de Morning-Meeting ? N’oubliez pas de vous inscrire à la Newsletter qui prend forme et dont les premiers exemplaires seront envoyés très bientôt et qui proposeront, une fois par semaine, une revue des actualités importantes, les analyses de notre équipe et des exemples d’investissements plus précis !

LA NEWSLETTER:

Partager