En analyse technique, il existe des signaux, souvent vérifiés, qui laissent présager un retournement de tendance (c’est-à-dire le passage d’un marché baissier (dit « bear ») à une tendance haussière (dite « bull ») et inversement. Ainsi, ces figures de retournement (reversal patterns) permettent de prendre des positions à l’achat ou à la vente, en fonction de la dernière tendance observée.

Nous allons traiter ici des principales figures de retournement connues, qui sont le « head and shouders », double top, W de retournement (aussi appelé double bottom) et le triple sommet.

–          « Head and Shoulders » : Il s’agit d’une figure qui représente trois sommets consécutifs et rapprochés, avec un niveau central plus élevé que les deux niveaux qui l’encadrent (d’où le nom de « épaule-tête-épaule »). La tête et épaules est la figure la plus célèbre de l’analyse technique. Elle s’organise en trois temps et s’insère souvent au sein d’un canal existant. Cette figure est un signal de sortie de position ou de prise de position à découvert.

La ligne verte représente la « ligne de cou », il s’agit de l’objectif théorique de la cassure, qui valide le décrochage du titre. Pour cette figure, on calcule l’objectif de la manière suivante :

OBJECTIF = LIGNE DE COU – (TETE – LIGNE DE COU). La ligne rouge est l’objectif, au terme duquel un rebond apparaît.

–          « Double Top » : le double top peut apparaître lors d’une tendance haussière, lorsque les cours viennent buter sur une résistance et la touchant deux fois. La plupart du temps, les volumes sont moins importants lors du second top, ce qui valide l’affaiblissement de la demande. Plus il s’écoule de temps entre les deux tops et plus la figure sera significative. Il s’agit d’un signal de vente. Ce signal est validé lors de la cassure de la « ligne de cou ». Le prix est attendu à la baisse à un niveau inférieur à celui de la « vallée » entre les deux « sommets », on considère souvent qu’au niveau de la vallée, on peut dupliquer à la baisse le niveau séparant la vallée des sommets, comme on le voit sur la figure suivante :

Le niveau entre le plus bas de la figure et les deux sommets (matérialisé par les deux segments verts) est matérialisé à la baisse jusqu’au support rouge.

–          Le W de retournement (double bottom) : figure très intéressante car très fréquente, il s’agit tout simplement de l’inverse du double top. On l’observe donc dans des tendances baissières et cette figure se matérialise par l’atteinte de deux plus bas, ce qui préfigure le retournement du cours à la hausse et constitue de fait un signal d’achat en renvoyant les cours vers le haut. On peut tenter d’expliquer cette figure par une premier signal haussier après le premier point bas atteint, initié par les précurseurs ayant anticipé la fin du mouvement baissier et commencent à acheter, cependant le sentiment reste baissier sur le marché ce qui provoque une seconde baisse qui reste limitée au support déjà atteint. Le titre repart ensuite à la hausse grâce au comportement positif de nouveaux acheteurs voyant la tendance baissière s’essouffler une seconde fois.

–          Le triple sommet : il s’agit d’une variante de la figure en « head and shoulders », le triple sommet en est en effet proche dans sa construction et dans sa réalisation. Cette figure marque un plus haut important et est un signal de sortie de position ou de prise de position à découvert sur la valeur. Un exemple ci-dessous :

On peut considérer généralement, comme pour la tête-épaule, un objectif baissier (bande rouge) égal à la différence entre la base de la figure et son plus haut (matérialisé par les deux bandes vertes).

Partager