Etude des graphes et des diagrammes

Cours & Ressources Par 2011-08-20 Mots clés:, , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Les graphes et les diagrammes sont l’outil primordial sur lequel se base l’analyse technique. En effet, les techniques d’analyse graphique les plus simples se concentrent sur l’étude et l’observation de données graphiques afin de tenter d’anticiper les variations futures.

Les graphiques fournissent de l’information concernant les prix d’un actif et leur évolution. Plusieurs types de graphiques sont fréquemment utilisés :

–          Le graphique : c’est une simple représentation d’une évolution intégrant deux variables qui sont généralement un prix et une quantité.

Partager

Evaluer un projet, les outils usuels de base

Cours & Ressources Par 2011-08-19 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

En finance d’entreprise (et plus particulièrement en budgétisation des investissements : capital budgeting en anglais), il est nécessaire d’évaluer des projets afin de voir si ceux-ci seront rentables ou de les comparer entre eux pour savoir lequel est le plus avantageux.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un investissement ? Il s’agit d’une « dépense initiale pour acquérir des moyens de production ou de commercialisation qui généreront des profits dans les années à venir » (Finance d’entreprise, DCG 6).

Pour évaluer un investissement, on utilise généralement la VAN (Valeur Actuelle Nette, ou NPV pour Net Present Value), le TRI (Taux de Rendement Interne, ou IRR pour Internal Rate of Return), la durée de remboursement du capital investi (qui peut être actualisée ou non) et enfin l’indice de profitabilité (Profitability Index).

Partager

Qu’est-ce que la finance d’entreprise ?

Cours & Ressources Par 2011-08-19 Mots clés:, , , Pas de commentaires

La finance d’entreprise, ou corporate finance pour les intimes, est l’un des principaux champs de la finance (le second principal champ étant la finance de marché). La finance d’entreprise peut être considérée comme l’analyse de la valeur créée par l’entreprise, des atouts et des risques concernant la performance opérationnelle, ainsi que la définition des choix des politiques d’investissement, de financement et de gestion de la trésorerie.

Partager

Les tempêtes solaires rendent-elles les banquiers fou?

News Par 2011-08-18 Mots clés:, , , , , , , , 2 Commentaires

Vous avez bien lu. Un article de Reuters en provenance de Londres que j’ai consulté aujourd’hui dans le métro, en rentrant de mon harassante journée de travail (je plaisante, je bosse en banque alors n’exagérons rien), mentionne un fait assez intéressant.

Vous savez peut-être que durant cet été, plusieurs éruptions solaires d’une force conséquente ont été enregistrées, projetant dans le cosmos une pluie de particules entraînant sur notre Terre des tempêtes magnétiques qui provoquent des pannes électriques et de magnifiques aurores boréales à des latitudes nettement moins boréales que d’habitude.

Mais ô surprise, certains scientifiques ont formulé l’hypothèse que ces tempêtes magnétiques pouvaient affecter les comportements humains

Partager

Les marchés mi-août 2011, ou un possible retour de la rationalité

News Par 2011-08-18 Mots clés:, , , , , , , , , , , , 2 Commentaires

Encore en pleine tourmente boursière (qui tend à s’émousser toutefois après la forte correction sur la plupart des indices mondiaux depuis la fin du mois de juillet), les marchés ne sont toujours pas clairement orientés. Au menu des réjouissances, inquiétudes toujours présentes sur les dettes souveraines des pays périphériques de la zone euro, en particulier la Grèce, toujours au premier plan, mais aussi le Portugal, l’Irlande et maintenant l’Italie et l’Espagne et ce malgré des déclarations visant à rassurer les marchés et annonçant des politiques de rigueur. De plus, les inquiétudes concernant la croissance mondiale sur la fin 2011 restent importantes, bien qu’à relativiser. Pour couronner le tout et comme chacun le sait, Standard and Poor’s a dégradé la note des USA à AA+ contre AAA précédemment (qui est rappelons le la note la plus élevée). Alors oui, bien que AA+ soit le gage d’une qualité toujours excellente et que ce n’est qu’une simple variation de note d’une seule agence de notation, cela a retourné les marchés car rappelons-le, l’investisseur est un être fragile et craintif et le poids psychologique du geste de S&P a été ressenti, plus comme un simple avertissement, plutôt comme une immense épée de Damoclès planant sur Wall Street et donc sur la finance mondiale. Et puis la semaine dernière, des rumeurs de

Partager

Qu’est-ce que l’analyse fondamentale ?

Cours & Ressources Par 2011-08-13 Mots clés:, , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Dans cette rubrique axée sur l’analyse fondamentale seront présentées les techniques permettant de se faire une idée sur une société ou une valeur (l’analyse du compte de résultat, l’analyse du bilan, l’analyse des cash flows, les différentes méthodes d’analyse financière et les techniques de valorisation).

Cet article introductif présente l’analyse fondamentale.

L’analyse fondamentale est une technique de valorisation d’actifs et de compréhension/formalisation des états financiers dans un format clair et concis, qui permet de se faire une idée sur ce que vaut une entreprise et d’identifier un prix cible pour une valeur. Plus généralement, on peut dire que l’analyse fondamentale, par opposition à l’analyse technique, se base sur des éléments objectifs et chiffrés (états financiers, information publique). Cette technique nécessite donc des connaissances en finance de plus haut vol en comparaison avec l’analyse technique. Enfin, une autre différence importante par rapport à l’analyse technique est que l’analyse fondamentale est très efficace pour

Partager

L’efficience des marchés et les principaux types d’analyse

Cours & Ressources Par 2011-08-13 Mots clés:, , , , , , , , , 2 Commentaires

L’efficience des marchés est une notion récurrente en économie et en finance. La définition d’un marché efficient, selon la bible de la finance, je cite le Vernimmen:

« Un marché est efficient lorsque le prix des titres financiers y reflète à tout moment toute l’information pertinente disponible. Dans un tel marché, il est impossible de prévoir les rentabilités futures, et un titre financier est à tout moment à son prix. Un tel marché est également appelé marché à l’équilibre ou « marché parfait.  » »

On estime généralement que pour être efficients, efficaces et fonctionner de manière satisfaisante, les marchés financiers doivent être bien développés (aider les agents économiques à résoudre les problèmes techniques auxquels ils sont confrontés grâce à des produits dédiés et performants), les marchés doivent aussi être liquides (avec des coûts de transactions bas) et les prix doivent refléter l’information disponible et être au plus près des valeurs réelles des actifs.

Cependant, selon les économistes, il existe plusieurs types d’efficience qui cohabitent. Il y a en fait trois niveaux :

Partager