Même si l’avant dernière journée du mois d’août n’a pas permis de combler les incroyables pertes mensuelles en Europe (toujours à environ -15%), elle aura au moins servi à montrer une résistance et un regain d’optimisme sur les marchés. Surtout à Londres.

Certes, la journée a commencé avec des places européennes qui montraient de très bonne dispositions, après une véritable explosion (mais dans le bon sens du terme) des indices américains. Cependant ce fut de courte durée, avec la publication d’un indice conjoncturel trahissant une chute de confiance notable dans les milieux d’affaires pour ce qui concerne la zone euro au mois d’août ( -4.7 points). Pour l’ensemble des pays Européens, l’indice mensuel ESI faisait même part d’une baisse de 5 points (98.3 en zone Euro et 97.3 pour l’ensemble de l’Union Européenne).

Tous les indices boursiers terminent sur des scores au final assez piètres, à l’exception de Londres (mais était-ce parce que les marchés y étaient clos hier ?), qui prend 2.3% tandis que l’indice Allemand laissait échapper 0.45%. Le CAC perdure sur 0.18% à 3159.14 points tiré par Accor (+ 2.42 %), ArcelorMittal, Pernod Ricard, Alcatel et Bouygues mais plombé par L’Oréal, en baisse de 1.82% et qui affiche la plus forte baisse sur le CAC, les investisseurs faisant preuve d’une grande prudence avant la publication des résultats au S1 2010.

L’euro consolide avec un léger repli face au dollar ( -0.5%) à 1 ,4440 USD pour 1,00 EUR et l’or, valeur refuge, évolue dans le sens inverse de la tendance plutôt prudente, avec un rebond significatif vers 1,825 dollars l’once.

Le marché parisien digère donc assez sereinement de mauvais chiffres de confiance et c’est pour nous tout un symbole, un symbole de consolidation après l’extrême volatilité du mois d’août et un symbole de regain d’appétit, timide mais progressif, de la part des investisseurs.

Tendance du CAC ci-dessous :

Partager