Mots clés

analyse financière

Evening Meeting 05/04/16 – Transition compliquée

News Par 2016-04-05 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires
Evening-Meeting du 05/04/2016

Evening-Meeting du 05/04/2016

Bienvenue sur notre Evening Meeting du 05 Avril. La situation sur les marchés est redevenue instable, avec davantage de volatilité par rapport à ce que nous avons connu au début de l’année et ce sur plusieurs classes d’actifs, principalement les actions, mais aussi à nouveau les matières premières. Des mouvements sont aussi visibles sur l’obligataire, principalement souverain, ainsi que le forex. Nous assistons à une sorte de transition, avec de nouvelles incertitudes qui se lèvent. Alors n’attendons plus et suivons notre format habituel, classe par classe !

Partager

Prix du pétrole : nouveau paradigme ? / Oil prices review

Analyses & Conseils Par 2016-02-03 Mots clés:, , , , , , , , , , , , Pas de commentaires
Ca pompe mais pas du cash.

Ca pompe mais pas du cash.

 Le pétrole et plus particulièrement son prix, c’est l’un des sujets chauds du moment, qui a des implications gigantesques que ce soit au niveau de l’économie des pays tant producteurs que consommateurs, au niveau géopolitique, au niveau financier avec les effets que l’on sait sur les marchés (ce qui continue à se passer aujourd’hui ne fait pas exception à la règle) et aussi des effets sur le plan stratégique : quel monde et quelle énergie pour demain ?

Depuis des années, au moins 10 ans pour être exact, le consensus était pour un prix du pétrole toujours plus élevé. Ce consensus, cette certitude (chez Morning-Meeting, nous détestons le consensus, ça empêche de penser et ça peut même rendre idiot), a véritablement commencé lorsque le prix du baril de pétrole (Brent ou WTI, on ne sait plus trop) est passé pour la première fois au-dessus de la barre des 60 Dollars US. La réthorique, qui aura duré plusieurs années, était la suivante :

Partager

Morning-Meeting : your personal financier

News Par 2016-01-31 Mots clés:, , , , , , Pas de commentaires

Chers abonnes, merci pour votre patience.

Morning-Meeting revient très prochainement avec une équipe renouvelée pour toujours plus de contenus : actualités financières et économiques, conseils boursiers et en gestion de patrimoine, analyses et ressources (cours, contenus de perfectionnement, aide aux entretiens…). Et toujours avec notre opinion, sans tabou !

 

A très bientôt

 

Partager

Performance de portefeuille T1 2014

Analyses & Conseils Par 2014-04-25 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

image1

Après un peu plus de trois mois depuis la dernière note trimestrielle, il est temps de faire le point sur le portefeuille passif conseillé dans la rubrique « outlook ».

Celui-ci suppose une non-intervention depuis les prises de position (long only) et aucun instrument de couverture n’est utilisé, de manière à évaluer la pertinence du stock-picking par rapport au contexte de marché, le but étant de réaliser une surperformance par rapport à un indice de référence utilisé comme benchmark (ici le SBF 120).

Le portefeuille actuel est composé de 27 titres, représentant en tout 7 secteurs : finance, industriels, santé, énergies et ressources naturelles, pharmacie, médias, automobile. Ces secteurs sont choisis en fonction des orientations arrêtées après une analyse macroéconomique menée de manière trimestrielle.

Ci-dessous figurent les performances du portefeuille :

Partager

Bons baisers du Royaume-Uni et de Chine !

Analyses & Conseils Par 2013-07-25 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

 Il y a quelques mois, nous avions parié sur un rebond de la croissance et un début de sortie de crise au Royaume-Uni en raison de la politique menée par David Cameron que nous estimions adéquate. A l’occasion de notre note de recherche du 3e trimestre 2013, nous avions de plus formulé des anticipations de croissance plus fortes pour l’indice londonien Footsie 100 que pour ses pairs Français et Allemands. La statistique du PIB britannique pour le second trimestre semble nous donner raison, avec une croissance de +0.6%, majoritairement grâce à la hausse de la consommation des ménages et des entreprises (rappel : PIB = Consommation + Investissement + Dépense publique +  (Exportations – Importations).

Sur un an, l’économie britannique a progressé de +1.4%, après la croissance de +0.3% enregistrée au premier trimestre. Même s’il y a encore du travail, l’économie du pays se remet.

Partager

Note de recherche T2 2013

Analyses & Conseils Par 2013-04-02 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

 Vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre. Pour cette raison et pour continuer à refléter notre choix de mettre les marchés financiers à la portée du plus grand nombre, nous avons décidé de lancer une note trimestrielle pour refléter la situation macroéconomique, les opportunités d’investissement en fonction du contexte financier et de l’analyse fondamentale et technique, ainsi que les tendances sectorielles reflétant nos avis. Quatre fois par an, nous mettrons donc à disposition gratuitement une note de recherche rédigée en toute indépendance d’esprit et reflétant notre opinion et lui seul sur les marchés financiers avec un biais Europe – France.

S’adressant à un public international représentant une part croissante de notre audience et étant donné notre langue de travail, ces notes seront rédigées exclusivement en langue anglaise. 

Partager

Point express sur le marché parisien 17Aug12

News Par 2012-08-17 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

 Le CAC 40 évolue dans une tendance peu claire et dans un climat assez calme étant donné le peu d’opérateurs présents ce qui est matérialisé par des volumes faibles depuis une bonne dizaine de jours.

On sent que les acheteurs restent bien présents mais il suffit d’une toute petite mauvaise nouvelle pour faire basculer la balance. Cette tendance haussière assez importante qui a vu le CAC revenir à des niveaux inédits depuis fin mars (clôture ce jour à 3,488.38 points et +0.23%), apparaît comme fragile. Elle repose sur plusieurs espoirs, majoritairement tournés vers les politiques des banques centrales (Fed et BCE en première ligne bien évidemment). Ce qui sous-tend la hausse est assez particulier : les résultats d’entreprises et la conjoncture sont mitigés, ce n’est pas assez mauvais pour entraîner un pessimisme et un basculement de la balance en faveur des vendeurs, mais ces résultats ne sont pas assez bon non plus pour exclure une intervention des banques centrales de par des mesures non conventionnelles comme des rachats massifs de dettes souveraines par la BCE par exemple.

Une rumeur du jour laisse aussi entendre qu’une partie des fonds européens

Partager