Mots clés

bonds

Note de recherche / Research Note Q1-2014

Analyses & Conseils Par 2014-01-06 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Nouvelle année, nouveaux objectifs, nouvelles contraintes.

Comment prendre position après l’envolée de la plupart des marchés mondiaux en 2013 ? Le CAC 40 peut-il rééditer une telle performance ? Qu’en est-il de l’incertitude autour des politiques monétaires des banques centrales ? Les marchés européens vont-ils enfin rejoindre les marchés nord-américains ? Quels secteurs privilégier et pourquoi ? Et qu’attendre d’une année où le premier jour de cotations de l’indice star français se traduit par une performance négative quand on sait que dans 80% des cas, cette première journée donne la tendance annuelle ?Pour tenter de répondre à toutes ces questions tout en livrant notre sentiment du marché dans un contexte difficile, nous sommes heureux de vous livrer, toujours gratuitement, notre note de recherche pour le premier trimestre 2014 qui reprend également la performance de notre portefeuille du Q4-2013 !

Partager

Atmosphère électrique avant le 17/06 ou un plaidoyer pour une UE fédérale

News Par 2012-06-14 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

La Bourse de Paris parvient à sauver les meubles en ce jeudi 14 juin. Pourtant, tout avait vraiment mal commencé. Ce matin et après de vives tensions depuis plusieurs jours, le rendement des bons espagnols à 10 ans avait flirté avec les 7%, un niveau de plus haut historique et théoriquement au-delà duquel un Etat a de fortes chances de perdre le contrôle de l’évolution de sa dette (comme le Portugal, la Grèce et l’Irlande qui avaient fait appel à l’aide de l’Europe au-delà de ce taux). Ceci s’explique par la décision de Moody’s de dégrader la note souveraine espagnole de 3 notchs, à Baa3 avec une perspective négative (c’est-à-dire susceptible d’évoluer négativement à court terme), en raison de l’emprunt de 100 milliards d’euros que va contracter Madrid auprès du fonds de sauvetage européen afin de soutenir le système bancaire du pays qui a de lourds besoins en recapitalisation mais aussi en liquidités. En d’autres termes, ce nouvel alourdissement de la dette espagnole n’est pas soutenable pour Moody’s car même si l’Espagne est bien moins endettée que l’Italie ou la France, les taux espagnols élevés limitent son accès au marché et les perspectives économiques sont encore moins plaisantes que de l’autre côté des Pyrénées.

L’Italie a également pesé dans la balance du côté des vendeurs sur les bourses Européennes ce matin, avec une nouvelle adjudication d’obligations à moyen et long terme, pour 4.5 milliards d’euros de dette levée, mais avec des taux en forte hausse

Partager

L’équilibre risk-return et la mesure du risque

Cours & Ressources Par 2011-08-29 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Pour commencer cet article sur les techniques simples et usuelles de mesure du risque, il est utile de faire un point rapide sur les classes d’actifs (dites traditionnelles, on pourra parler des investissements alternatifs plus tard).

Tout d’abord il faut savoir que les niveaux de risques et de rendement diffèrent généralement de la façon suivante :

–          Les bons du trésor, soient les obligations issues par des gouvernements souverains, sont assimilés à des actifs sans risque. En conséquence, leur rendement est faible.

–          Les obligations issues par des sociétés sont généralement peu risquées (tout du moins, moins que les actions) car en cas de défaut de l’émetteur, le remboursement des créanciers se fait avant celui des actionnaires. Leur niveau de risque est plus élevées que pour les obligations souveraines et en conséquence leur rendement est supérieur.

–          Les actions issues des plus grandes sociétés, incorporées dans des indices tels que le S&P 500 (qui sert souvent de proxy aux USA), le Dow Jones, le FTSE 100, le DAX ou le CAC 40, sont bien plus risquées que les obligations. Pour pallier ce risque, les investisseurs sont rémunérés de manière plus forte, avec donc un rendement plus élevé.

–          Enfin, les « small stocks » sont les plus

Partager