Mots clés

chart analysis

Analyse technique, réflexion et efficacité

Cours & Ressources Par 2012-03-15 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

L’analyse technique, très décriée au profit de l’analyse fondamentale, a pourtant une réelle utilité. Elle peut permettre, dans de très nombreux cas et pour un observateur attentif, d’anticiper les grands changements de tendance, voire de prévoir l’éclatement de certaines bulles ou encore d’anticiper des tendances haussières après des périodes plus déprimées. Il est aussi possible de lire dans les cours et les indicateurs techniques lorsqu’un évènement se trame, qu’une information privilégiée ou une rumeur est exploitée avant que celle-ci soit rendue publique.

Ceci nécessite un sans froid à toute épreuve, une très forte attention à tous les détails ainsi qu’un goût du risque. Cependant, lorsqu’un signe s’observe et se trouve validé par plusieurs indicateurs, le risque peut être réduit, voire maîtrisé si l’on passe des positions avec des stops et des seuils.

Dans cet article, nous allons mettre en évidence certaines techniques, assorties d’exemples concrets.

Partager

Le MACD

Cours & Ressources Par 2012-03-05 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires


Le MACD est un indicateur technique populaire, assez puissant et relativement simple d’utilisation. Cet outil graphique représente tout simplement l’écart des moyennes mobiles par rapport au cours (voir l’article sur les moyennes mobiles, notamment la partie portant sur leur croisement) ainsi que leur moyenne exponentielle (ligne de signal) de part et d’autre d’une ligne 0. C’est le croisement du MACD et de la ligne de signal, de même que le franchissement de la ligne 0, qui donnent des indications d’achat ou de vente.

Partager

Les moyennes mobiles

Cours & Ressources Par 2011-12-07 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Une moyenne mobile est une technique permettant de lisser une série de données et donc de dégager plus facilement une tendance. De par sa simplicité, la moyenne mobile, ou plutôt les moyennes mobiles puisqu’elles présentent plus d’avantage lorsqu’il y en a plusieurs, sont probablement l’indicateur graphique le plus utilisé car très compréhensible et généralement assez fiable. En effet, le plupart des analystes, même réticents à l’analyse technique, tiennent compte des moyennes mobiles et de leur évolution face à un cours donné.

Même si les moyennes mobiles permettent de dégager clairement une tendance, elles ne se suffisent pas à elles-mêmes pour établir des prévisions et anticiper les changements car de par leur calcul, elles constituent un indicateur « à retardement ».

Une moyenne mobile se calcule de manière assez sommaire. 

Partager

Les bougies japonaises, identifier les figures

Cours & Ressources Par 2011-12-04 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Les bougies japonaises, comme leur nom l’indique, sont d’origine Nippone. Ce sont même l’un des indicateurs techniques les plus anciens, puisqu’elles ont été introduites pour la première fois au XVIIe siècle par les opérateurs du Dojima Rice Exchange afin de tenter de prédire l’évolution des contrats à terme sur le riz. Inconnues sur les marchés occidentaux, les bougies japonaises se sont énormément banalisées depuis les années 1990, aux dépends des bar charts. En cela, l’Asie avait un réel temps d’avance.

Les bougies (appelées aussi candlesticks ou chandeliers) sont assez proche des bar charts dans leur logique puisqu’elles intègrent 5 éléments principaux : le cours d’ouverture, le cours de clôture, le plus haut et le plus bas de la séance ainsi que l’orientation de la séance (hausse ou baisse). Cette orientation est symbolisée par une couleur :

Partager

Le RSI, un indicateur stratégique

Cours & Ressources Par 2011-11-22 Mots clés:, , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Le RSI signifie « Relative Strength Index » est un indicateur très efficace et très utilisé qui permet de mettre en relief la force des cours, leur accélération et leur stabilisation. Son observation permet d’identifier plus facilement les signaux de retournement et peut fournir de précieuses indications pour établir des objectifs de prix.

Grâce aux zones de « sur-achat » et de « sur-vente », il est également possible de dénicher de bonnes opportunités de vente et d’achat.

Le RSI est un indicateur qui fut développé par J. Welles Wilder dans les années 1970 et introduit dans son livre « New concept in technical trading systems » (1978), présenté comme un indicateur de mesure de la dynamique des marchés grâce à la comparaison des gains et des pertes sur une période donnée.

Le calcul de l’indicateur se fait de la manière suivante :

Partager

Le sentiment des investisseurs

Cours & Ressources Par 2011-11-02 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Durant mes études, j’ai eu à réaliser une recherche basée sur des articles publiés par d’éminents financiers afin de mieux comprendre les effets des sentiments des investisseurs sur les marchés.

Victor, un autre camarade et moi-même avons réalisé le document suivant, que nous souhaitons divulguer ici à l’occasion d’un article de recherche. Excellente lecture.

A travers le temps, la capitalisation boursière a connu de nombreux bouleversements et crises (les plus connues étant celles de 1929 et l’effondrement de la bulle internet en 2000). La théorie d’efficience voudrait que les investisseurs soient purement rationnels et que tous les prix soient proportionnels aux cash flows futurs. Cependant, du fait de l’irrationalité relative des investisseurs dans les faits, les modèles financiers standards ne peuvent pas toujours expliquer les fluctuations que l’on observe de part leur défaillance intrinsèque. Cela remettrait en cause la théorie d’efficience des marchés, car nous pouvons constater l’apparition de phénomènes de mimétisme, aboutissant à la formation de bulles spéculatives que sont les différentes crises.

Une première hypothèse, développée par Delong, Shleifer, Summers et Waldmann (1990) montre, comme nous l’avons dit, l’existence de l’irrationalité des investisseurs

Partager

Analyse Fondamentale vs. Technique : les facteurs d’influence

Cours & Ressources Par 2011-10-29 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Les analyses techniques et fondamentales s’opposent. Quand l’analyse technique proclame que l’on peut anticiper les fluctuations de n’importe quel actif grâce aux éléments graphique et au passé des cours, l’analyse fondamentale se focalise sur l’information, les décisions rationnelles et la connaissance de l’actif concerné.

Dans un autre article, on avait aussi vu que selon le degré d’efficience d’un marché, les analyses fondamentales et techniques n’auraient pas le même niveau de succès. Personne n’est encore d’accord sur cet aspect toutefois.

Il existe de nombreux facteurs qui peuvent influer sur les cours et donc provoquer des opportunités d’investissement ou au contraire des risques pour l’investisseur. Ces facteurs diffèrent, selon les approches de l’analyse technique et de l’analyse fondamentale.

Par un graphique simple, on peut en évoquer plusieurs. Certains découlent de l’analyse fondamentale et d’autres de l’analyse technique 

Partager