Mots clés

crise zone euro

Point express sur le marché parisien 17Aug12

News Par 2012-08-17 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

 Le CAC 40 évolue dans une tendance peu claire et dans un climat assez calme étant donné le peu d’opérateurs présents ce qui est matérialisé par des volumes faibles depuis une bonne dizaine de jours.

On sent que les acheteurs restent bien présents mais il suffit d’une toute petite mauvaise nouvelle pour faire basculer la balance. Cette tendance haussière assez importante qui a vu le CAC revenir à des niveaux inédits depuis fin mars (clôture ce jour à 3,488.38 points et +0.23%), apparaît comme fragile. Elle repose sur plusieurs espoirs, majoritairement tournés vers les politiques des banques centrales (Fed et BCE en première ligne bien évidemment). Ce qui sous-tend la hausse est assez particulier : les résultats d’entreprises et la conjoncture sont mitigés, ce n’est pas assez mauvais pour entraîner un pessimisme et un basculement de la balance en faveur des vendeurs, mais ces résultats ne sont pas assez bon non plus pour exclure une intervention des banques centrales de par des mesures non conventionnelles comme des rachats massifs de dettes souveraines par la BCE par exemple.

Une rumeur du jour laisse aussi entendre qu’une partie des fonds européens

Partager

Une journée en demi-teinte…

News Par 2012-07-10 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , 2 Commentaires

  Enfin, c’est le cas de le dire. Après de nombreux espoirs, les mesures de la BCE (baisse du taux directeur de 1% à 0.75%) n’auront pas eu les effets escomptés la semaine dernière. C’est donc un CAC 40 qui termine aujourd’hui en hausse de 0.59% à 3,175.41 points, mettant un point d’honneur à stopper 4 séances consécutives de baisse qui l’avaient fait passer de plus de 3,270 points à environ 3,150 points. Les échanges ont été surtout modestes en volume, de l’ordre de 2.5 milliards d’euros. La confiance n’est en effet pas revenue. Surtout en Europe, comme on le voit à la parité EUR/USD où l’euro s’échange actuellement pour à peine plus de 1.2254 dollar. Cependant, après l’accord européen concernant l’aide de la zone aux banques espagnoles (intervenu dans la nuit), le marché a plutôt répondu favorablement. En effet, dès la fin de ce mois, l’UE devrait verser environ 30 milliards d’euros à l’Espagne afin de soutenir ses banques. De plus, en signe d’apaisement, les ministres des finances de l’eurozone ont également accepté de donner un délai supplémentaire d’un an (soit 2014 au lieu de 2013) pour que l’Espagne signe un budget en déficit de moins de 3% de son PIB. Ces deux mesures ont eu pour effet de calmer quelque peu l’incendie

Partager

Le rebond durable ?

News Par 2012-02-20 Mots clés:, , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Nous assistons enfin à un rebond conséquent, depuis le dépassement de 3,350 points sur le CAC 40, niveau touché seulement à 3 reprises en 2012. Même si les volumes restent modestes depuis la fin de la semaine écoulée, le niveau de clôture de l’indice phare français (qui a pris 0.96% et atteint les 3,472 points) se situe à un seuil qui n’avait plus été atteint depuis le début du mois d’août 2011 et l’effondrement de l’ensemble des indices boursiers européens et nord américains.
Certes, les indicateurs en provenance d’outre atlantique semblent de bon augure, mais il en faut plus pour provoquer un rebond. La résolution, lente, pas après pas, du dossier grec, véritable serpent de mer de ces derniers mois, y est pour quelque chose, avec la validation très proche (NDLR: maintenant actée au 21/02/2012) du second plan de sauvetage de la Grèce, qui prévoit le versement d’une tranche d’aide de 130 milliards d’euros ainsi que l’effacement de 100 milliards de dette grâce à une forte décote de la part des créanciers privés (rappelons que sans cette aide, la Grèce ferait défaut le 20 mars). Du coup, les opérateurs n’accordent que peu d’importance à la stabilisation de la conjoncture en France, avec un indicateur du climat des affaires en France qui reste terne à 91 points, sous sa moyenne de longue période (100 points).
D’autres indicateurs sont plus réjouissants, notamment

Partager

Un lundi du pied gauche

News Par 2011-09-12 Mots clés:, , , , , , , , , , , , 1 Commentaire

Réveil difficile ce lundi pour les investisseurs et pour moi (je vous épargne les détails), avec de nouvelles rumeurs sur la Société Générale (va faire faillite ? va pas faire faillite ?), la Grèce (va être en défaut ? va pas être en défaut ?), la zone Euro (va éclater ? va pas éclater ?) ou encore le Royaume-Uni (va lâcher l’UE ? va pas lâcher l’UE ?)… Bref, on a tous compris que pour l’instant, on a rien compris, comme disait un vieux Grec dans un éclair de clairvoyance (en l’occurrence le vénérable Socrate) : « ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα » (tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien).

Trêve de plaisanterie, l’heure n’est pas à la fête mais plutôt à la dépression nerveuse.

Cela a commencé par l’Asie

Partager

Un début de semaine dans le sens des acheteurs

News Par 2011-08-22 Mots clés:, , , , , , Pas de commentaires

Le semblant de rebond technique attendu sur les marchés s’est bien produit aujourd’hui et même si les tendances ont été plus timides à la fin de la journée, on conserve des niveaux très appréciables par rapport à la débâcle de la semaine dernière : CAC 40 à +1,14% (ralenti par un secteur automobile à la traîne, notamment Renault et Michelin), FTSE 100 à +1,08%, même tendance pour les indices Espagnols et Italiens, seul le DAX Allemand se montre plus timide, à -0,11%.

En effet, les valorisations, devenues faibles incitent les investisseurs à revenir vers les marchés actions en Europe, notamment après les forts chutes observées la semaine dernière et dans l’attente de la conférence de Jackson Hole ce vendredi, dans laquelle Ben Bernanke, président de la Fed, s’exprimera. Les investisseurs sont donc dans l’expectative et espèrent l’annonce d’un troisième plan d’assouplissement quantitatif.

De nombreux opérateurs ont profité de cette journée plutôt calme pour racheter certains titres à bon compte. En effet, selon une déclaration de Nomura, « les actions européennes présentent désormais une décote de l’ordre de

Partager