La ministre du logement a annoncé il y a maintenant une dizaine de jours son intention de mettre en place l’encadrement des loyers à la relocation comme au renouvellement du bail. La ministre écologiste précise qu’«il s’agit d’une disposition d’urgence pour répondre à la crise du logement qui pèse sur les ménages». Cette disposition serait donc prise dès la rentrée, voire au mois d’août. Cette mesure, certes louable et qui bénéficie du soutien d’une majorité de Français (on comprend pourquoi étant donné les niveaux de prix dans certaines zones urbaines, notamment île de France et côte d’azur, mais aussi maintenant région lyonnaise et frontière Suisse), pourrait pourtant avoir des effets extrêmement pervers à moyen terme. Comme le précise une étude fort à propos d’Omnium Finance, les blocages des loyers sont un non-sens et le remède pourrait devenir pire que le mal.

Partager