Mots clés

économie européenne

Point technique 2013-06-10

News Par 2013-06-10 Mots clés:, , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Le CAC 40 a subi fin mai une correction qui se prolonge avec la rupture de la tendance haussière qui avait duré plus d’un mois et avait ramené l’indice sur ses plus hauts niveaux de 2 ans, aux environs des 4,050 points. Comme prévu, le CAC 40 a buté sur cette résistance suivant un double top et est retombé sous le seuil psychologique des 4,000 points non sans avoir résisté aux abords de ce qui était devenu une sorte de support.

La pression de la conjoncture économique aura été trop forte, avec les marchés actions principalement dopés par les politiques très accommodantes des banques centrales ainsi que par une certaine réallocation d’actifs des obligations souveraines vers les actions en raison de perspectives de rendement bien meilleures (on a d’ailleurs observé une légère remontée de la plupart des taux + resserrement des spreads en Europe).

En ce qui concerne l’analyse technique, nous nous situons actuellement dans

Partager

Point express sur le marché parisien 17Aug12

News Par 2012-08-17 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

 Le CAC 40 évolue dans une tendance peu claire et dans un climat assez calme étant donné le peu d’opérateurs présents ce qui est matérialisé par des volumes faibles depuis une bonne dizaine de jours.

On sent que les acheteurs restent bien présents mais il suffit d’une toute petite mauvaise nouvelle pour faire basculer la balance. Cette tendance haussière assez importante qui a vu le CAC revenir à des niveaux inédits depuis fin mars (clôture ce jour à 3,488.38 points et +0.23%), apparaît comme fragile. Elle repose sur plusieurs espoirs, majoritairement tournés vers les politiques des banques centrales (Fed et BCE en première ligne bien évidemment). Ce qui sous-tend la hausse est assez particulier : les résultats d’entreprises et la conjoncture sont mitigés, ce n’est pas assez mauvais pour entraîner un pessimisme et un basculement de la balance en faveur des vendeurs, mais ces résultats ne sont pas assez bon non plus pour exclure une intervention des banques centrales de par des mesures non conventionnelles comme des rachats massifs de dettes souveraines par la BCE par exemple.

Une rumeur du jour laisse aussi entendre qu’une partie des fonds européens

Partager