Mots clés

efficient frontier

L’efficient frontier

Cours & Ressources Par 2012-02-25 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

Dans un précédent article, nous avons très brièvement présenté l’efficient frontier. Cet article a pour but d’entrer un peu plus profondément dans le sujet.
Nous allons aborder l’efficient frontier, la capital market line ainsi que les grandes hypothèses du CAPM (capital asset pricing model, ou MEDAF en Français pour Modèle d’équilibre des actifs financiers).
Le CAPM permet d’estimer le taux de rendement (expected return) attendu d’un actif financier. Pour cela, on ne tient compte que du risque systématique et non du risque spécifique qui peut être diversifié (voir article sur l’équilibre risk-return et sur risque, diversification et bêta).

Pour cela, on doit utiliser une variable qui est le Beta (β). Pour rappel, on calcule le Beta grâce à la formule suivante :

Partager

Mesures du risque et diversification

Cours & Ressources Par 2012-02-15 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires

 Cet article traite d’un sujet hautement théorique mais qui a fait couler des litres d’encre et fait réfléchir de très nombreux économistes et opérateurs de marché. Ce sujet peut se résumer de la manière suivante : existe-t-il un portefeuille optimal, comment le fabriquer, de quoi est-il composé, peut-on minimiser le risque tout en optimisant la rentabilité ? Nous le traiterons sur plusieurs articles.
Bien que ces questions ne soient pas encore entièrement traitées, on dispose aujourd’hui de quelques éléments de réponse.
Tout d’abord, il faut clarifier quelques points. Pour commencer, le calcul de la rentabilité d’un portefeuille (return) exige de procéder en deux étapes. Premièrement, il faut connaître le return de tous les actifs qui composent le portefeuille. Ensuite, il faudra pondérer ce return dans le portefeuille. Chaque actif se verra donc appliqué une pondération qui lui est propre. Cette pondération se calcule par l’équation suivante :

Partager