Mots clés

paradis fiscal

Le Point de vue du Financier : Retour sur les Panama Papers

Cours & Ressources, News Par 2016-04-15 Mots clés:, , , , , , , , , , , , Pas de commentaires
Vous avez du papier ?

Vous avez du papier ?

On parle beaucoup de l’affaire des Panama Papers depuis le 3 Avril 2016. De quoi s’agit-il ? Comment cette affaire est-elle traitée ? Apporte-t-elle des faits nouveaux ? Devons-nous tous réagir de la même manière ? Quel est l’impact sur la finance et que révèle l’affaire ? Le but de cet article, qui arrive volontairement un peu plus tard, est de faire le point objectivement sur ces fuites, d’en expliquer les tenants et les aboutissants et de recentrer le débat sans passion et exagération, en triant le vrai du faux et en affirmant certaines vérités occultées.

Partager

L’étude qui brise la fiscalité à la française

News Par 2016-02-10 Mots clés:, , , , , , , , , , , , , , , , , Pas de commentaires
Vous pouvez toujours calculer : vous payez trop d'impôt :)

Vous pouvez toujours calculer : vous payez trop d’impôt :)

 Une étude parue hier et réalisée par l’institut économique COE-Rexecode, a voulu faire un point sur la manière de taxer le capital et son inefficacité telle qu’elle est réalisée en France depuis des années. Les préconisations vont dans le sens des idées de Morning-Meeting, telles celles développées au moment de la mise en place de la loi sur le blocage des loyers, ou encore bon nombre d’articles dans lesquels nous avions analysé les décisions prises par les différents gouvernements en matière fiscale et les raisons de nos désaccords.

COE-Rexecode, par la voix de Michel Didier son président, a donc cherché à montrer les effets néfastes sur l’économie de ce que l’on peut appeler sans vergogne la ‘sur-fiscalisation’ des revenus du capital mais aussi du patrimoine. En effet, le cadre fiscal français produit plus de méfaits que d’effets positifs, notamment sur l’activité économique mais aussi par les injustices qu’il fait peser sur certains contribuables au détriment de nombreux autres.

Nous allons revenir sur cette étude, puis sur nos solutions.

Partager